ARTISTES

Yannick de Coster

yannick2

Après une formation en Digital Film Making à la SAE et un diplôme en Art Dramatique au Conservatoire Royal de Mons, Yannick rejoint le Groupe Sanguin. En 2012 il joue dans Magnifico d’Axel Cornil au Festival RRRrrrr!! et travaille régulièrement avec José Besprosvany en tant qu’assistant et régisseur général (Oedipe et Espejo). En 2014 il joue un rôle principal dans la série De Ridder III, et il intègre la plateforme collaborative DROITDANSLEMUR (C’est quand la délivrance ? — Théâtre Public). Il réalise également divers captations et teasers (Tof Théâtre, José Besprosvany, Axel Cornil…) En 2016, il crée Plot Your City de Paul Pourveur avec le Groupe Sanguin à l’Atelier 210. En 2017 il joue dans le long métrage Alleen Eline de Hugo Van Laere, et dans la pièce Elk Alleen de Benjamin Van Tourhout.

Pour l’instant, outre son travail avec Laurent Plumhans sur Yvan & Else, bank of God, il prépare la pièce Mare Nostrum avec le Groupe Sanguin, et tourne actuellement la nouvelle série Derniers (Eén).

Acteur dans C’est quand la délivrance ? et Yvan & Else, bank of God 


Thomas Delord

Thomas DelordÀ la fois diplômé en Art & Design (Beaux-Arts, 2008) et en Scénographie (La Cambre en 2011), Thomas Delord travaille comme assistant de Guy-Claude François, scénographe d’Ariane Mnouchkine, sur un opéra qui se jouera une trentaine de fois dans plusieurs pays d’Europe.

À partir de 2010 il intègre le bureau d’ architecture l’Escaut, fondé par Olivier Bastin (maître architecte de la ville de Bruxelles), sur des projets de scénographie d’exposition. Il devient ensuite assistant de François Schuiten pour un opéra qui se jouera à l’Opéra Royal de Wallonie et au PBA à Charleroi.

Il retravaille par la suite avec lui aux Halles de Schaerbeek sur Pierrot Rewrite, en 2014. Il conçoit seul sa première scénographie en 2012, au Théâtre Marni pour le projet Parking Song, mis en scène par Michel Bernard.

En parallèle du théâtre il travaille comme chef décorateur sur plusieurs projets de court-métrages et, un an plus tard, comme assistant décorateur de Pierre- François Limbosch en 2013, sur un long-métrage (co-production France Belgique Luxembourg), et sur un autre long-métrage (Les Visiteurs 3) comme premier assistant de Philippe Lévèque, en 2015. Il s’implique dans plusieurs collectifs théâtraux, ainsi que dans le milieu associatif (ATPS Scénographie).

Scénographe et compositeur dans C’est quand la délivrance ?


Alexis Garcia

Alexis GarciaAprès avoir erré d’études en études et d’interims en petits boulots, il décroche son chômage en France en 2002 pour une durée de 8 mois. Suite à cette révélation, la famille Astier le pousse à abandonner ses perpétuelles recherches d’emplois et le prend sous son aile pour lui transmettre sa passion : Sans le sou, volant de ses propres ailes, il fuit la France en 2004 pour diverses raisons personnelles et se réfugie pendant 9 ans à l’Esact à Liège où il y deviendra ingénieur culturel.* Dans le même temps, il finira, selon selon ses dires : « l’éternel second de tout ces castings ».

Ayant peur de se faire chasser du pays s’il faisait une demande au CPAS, il excerce le vol, le deal, le système D et prend le choix d’être SDF un certain temps afin d’économiser 400€ par mois. Pendant 4 ans, il survit ainsi sans renoncer à son rêve. C’est durant cette période qu’il crée en 2012 sa propre compagnie avec trois autres artistes auto-exploité (la Cie Art & tça) et décroche son injustement appelé « Statut d’artiste ».
Dernièrement, il a été repéré comme un des acteurs les plus prometteurs de sa génération par Julien Rombaux et Laurent Plumhans, ce qui l’a amené à intégrer le collectif « Droit dans le mur ». [Lire la bio]

*  Cette case étant absente des cases de l’ONEM, le Forem ne réussit pas à l’accompagner dans sa recherche d’emploi.

Acteur dans Que reste-t-il des vivants ?


Florian Kiriluk

Florian Kiriluk[Lire la bio]

Acteur dans C’est quand la délivrance ?

 

 

 


Christophe Ménier

Christophe Ménier est né le 26 mai 1987 à Anderlecht. Après trois ans à la fac de droit, épris de sa passion pour le théâtre, il poursuit des études d’acteur au Conservatoire royal de Liège. Il souhaite ensuite s’inscrire à l’ONEM comme demandeur d’emploi tout en suivant un master didactique pour pouvoir enseigner l’interprétation dramatique.

Cependant, après une brève entrevue avec un fonctionnaire du FOREM, il se rend compte qu’il ne pourra disposer d’un minimum d’argent de poche que comme étudiant dans l’horeca ; en effet, il ne peut ni percevoir le chômage (pas de stage d’insertion en cas de poursuite d’études à temps plein), ni le CPAS (étant cohabitant légal de sa compagne, fonctionnaire de police dont il est à la charge).

Jusqu’il y a peu, n’ayant aucun revenu, il vivait aux crochets de sa compagne et se battait seul devant son ordinateur pour essayer de décrocher un casting, des subsides ou un entretien d’embauche. Récemment, une entreprise d’économie sociale liégeoise lui a offert une chance (à temps partiel) ; il a trouvé la paix intérieure, la sérénité : désormais il n’est plus chômeur.

Assistant à la mise en scène dans C’est quand la délivrance ? et acteur dans Que reste-t-il des vivants ?


Florelle Naneix

florelleAprès un diplôme universitaire technique en animation socioculturel à Figeac dans le lot et une Licence en Art du spectacle à Toulouse, Florelle Naneix arrive en Belgique en 2007 pour suivre la formation à l’ESACT.

Durant ces études en France elle suivra des formations de comédienne avec René Gouzenne et avec Michel Mathieu à Toulouse où elle met les pieds pour la première fois à l’ANPE (Pôle emploi).

À la fin de ces études en Belgique en 2011, elle reçoit un ordre de quitter le territoire Belge étant étrangère et sans situation. Ne trouvant pas de travail et ne pouvant percevoir aucune allocation, elle s’inscrit alors en tant qu’étudiante et passe l’agrégation. Elle décroche quelques heures en académie. Ce qui lui permet de mettre en place différents projets notamment Lapines! mise en scène collectif avec Agathe Bouvet et Cécile Maidon. Elle travaille aussi, en tant qu’assistante, sur divers spectacles ainsi qu’en tant qu’oeil extérieur notamment sur Montenerro mise en scène par Martine De Michèle.

Après quelques péripétie, elle finit par obtenir son statut d’artiste et par la même l’autorisation de rester dans cet accueillant pays qu’est LA BELGIQUE. Après avoir passé son premier entretien ONEM elle est aujourd’hui une femme accompli et presque Belge… enfin jusqu’au prochain ordre de quitter le territoire.

Actrice dans C’est quand la délivrance ? et Yvan & Else, bank of God


Clément Papin

clementAprès des études en régie lumière à Nantes (France) , Clément Papin vient à Bruxelles, où il vit et travaille pour plusieurs compagnies de théâtre pour enfants (Cie Les Mutants , Cie La Têtes à l’Envers) et pour adultes (Cie La Bête Noire , Cie Biloxi48…).

Très actif, il travaille comme pigiste pour le « Centre Culturel des Riches Claires » et au Botanique, où il accueille pièce de théâtre, concert …

Il est aussi fréquemment en tournée avec plusieurs projets musicaux (Cave Canem, l’if, MLCD, Antoine Chance, BRNS, Frown -I- Brown, Glu… ) . En outre, il est l’un des fondateurs de « Kollectif Point- Barre ». Clément est également directeur technique du Festival Cocq’Arts.

Créateur lumière et régisseur de C’est quand la délivrance ? et de Que reste-t-il des vivants ?


Laurent Plumhans

Laurent Plumhans [Biographie]

Metteur en scène de C’est quand la délivrance ? , de Que reste-t-il des vivants? et de Yvan & Else, bank of God.

 

 

 


Julien Rombaux

Julien RombauxNé le 20 juin 1988, Julien Rombaux est reçu à l’Esact (conservatoire de Liège) en 2008. Il y travaille avec Mathias Simons, Isabelle Gyselinx ou encore Fabrice Murgia, qui changent radicalement sa vision du théâtre.

Il obtient son master avec distinction en 2012 et travaille comme assistant de Pietro Varasso sur « Ethnodrame », un projet en collaboration avec le Petit Conservatoire de Port-au-Prince (Haïti). Il assiste ensuite Isabelle Gyselinx à l’Esact et Raven Ruell au Rits de Bruxelles.

Récemment, il joue dans la première étape de travail de Que reste-t-il des vivants ? à la fabrique de théâtre (Mons 2015), dans « Danse avec les pauvres » au Manège de Mons, ainsi que dans « L’incroyable et romantique histoire de Machin et Machine ». Il est aussi professeur agrégé, d’art dramatique et d’improvisation, qu’il enseigne à l’IATA, de Namur.

Entre avril et juin 2018, il met en scène Love and Money de Denis Kelly au Théâtre de Poche et Théâtre de l’Ancre et à la Maison des Cultures de Tournai.

Acteur dans Que reste-t-il des vivants ?


Camille-Alban Spreng

Camille-Alban SprengCamille-Alban va droit dans le mur. Déjà très jeune son paternel lui disait que musicien au fond ça n’est pas un métier. Il aura l’occasion de s’en apercevoir plus tard au sortir de ses études à la HEMU de Lausanne puis au Conservatoire Royal de Bruxelles au vu du peu de reconnaissance sociale de son métier.

Camille-Alban cachetonne à droite à gauche, composant pour ses propres projets musicaux (Idiotone, ODIL) ou au théâtre (Spa, Sauvages, Que reste-t-il des vivants ?, Parabruxelles). Le statut d’artiste, il n’y pense pas évidemment, ce qui le pousse à bricoler une vie entre composition, performance artistique et enseignement. [Lire le CV]

Compositeur et musicien dans Que reste-t-il des vivants ?


Emilienne Tempels

Emilienne Tempels Emilienne Tempels née le 18/10/1983 s’est inscrite au FOREM de Liège en 2009, après avoir fait 8 ans d’études dans divers établissements supérieurs (INSAS, conservatoire de Liège, Université de Liège). Après un an de stage d’attente (comme elle avait déjà 26 ans, et qu’elle aurait mieux fait de faire médecine) sans aucun revenu, elle perçut les allocations d’insertion au taux cohabitant, environ 380€/mois, étant domiciliée chez son père à Namur. Franchissant régulièrement le second tour des auditions, mais jamais le troisième, elle resta sans emploi jusqu’à cette audition salutaire du Théâtre Le Public où elle fut engagée pour une durée totale d’un an (aperçue dans “Désordre public”, “Quand j’avais 5 ans je m’ai tué”, “Dracula”, “Cyrano”) grâce à quoi elle obtint le dit “statut d’artiste”. Elle put le renouveler l’année suivante grâce au contrat de “Lapin Lapin”.
Grâce à ses 1200€ mensuels elle put se consacrer à d’autres projets à rémunération nulle, dont les deux premiers tiers du projet “C’est quand la délivrance?”. En attendant de se faire engager sur d’autres projets malgré son caractère difficile mais néanmoins entier, Emilienne songe sérieusement à se domicilier dans un théâtre pour percevoir des allocations de chômage au taux isolé lorsque les mesures gouvernementales s’austériseront d’un cran supplémentaire. [Lire le CV]

Actrice dans C’est quand la délivrance ? et dans Que reste-t-il des vivants ?


Nathanaëlle Vandersmissen

Nathanaëlle VandersmissenNathanaëlle Vandersmissen née le 22 octobre 1988, a décidé a la sortie de ses études de tenter de vivre sans aucune aide de l’état, a cause de sa peur panique de tourner en rond. En 2012 pourtant, se rendant compte que ces aides sont un droit, et qu’elle a également du mal a mettre des macaronis dans son assiette, malgré le fait qu”elle soit serveuse dans une pasteria a temps partiel, elle passe le pas et tente la folle aventure des rendez-vous FGTB.

La jeune employée qui la reçoit lui explique en regardant ses ongles qu’en tant que cohabitante et travailleuse a temps partiel, elle n’a droit a rien. Nathanaëlle continue donc péniblement ses bénévolats artistiques entre 2 services au restaurant.

Elle arrive enfin en 2014 et 2015 a remplir suffisamment son temps en contrats artistiques (“Platonov”, “La cerisaie” de Thibaut Wenger, “La preuve” de Mathias Varenne, et enfin “C’est quand le délivrance ?” de Laurent Plumhans) pour espérer en octobre 2015, recevoir son statut d’artiste. Nathanaëlle pratique en prévision de ses futurs rendez-vous a l’onem, la méditation, le yoga et la boxe française. [Lire le CV]

Actrice dans C’est quand la délivrance ?